Le MamRA

Musée d'art moderne Richard Anacréon

Le musée d’art moderne Richard Anacréon, aménagé dans les bâtiments de l’ancienne école Paul Bert, présente régulièrement des expositions temporaires.

Afin d’enrichir le fonds, le musée a obtenu le dépôt en 2002 de plusieurs toiles d’artistes éminents appartenant au Musée National d’Art Moderne parmi lesquelles : La coupe bleue (vers 1930) de Charles Camoin, Nature morte au verre de vin (1929) d’Othon Friesz, Nu assis(vers 1923-1925) de Charles Dufresne, Le violoniste en rouge (avant 1939) de Gen Paul,  Le vagabond (1939) de Marcel Gromaire, Femme à sa toilette (1942) d’André Lhote, Portrait d’Hermine David (1918) de Jules Pascin, Utrillo (1910) d’André Utter, ou encore Couple (1920) de Kees Van Dongen.

Musée d’art moderne Richard Anacréon

Place de l’Isthme (Haute Ville) - 50400 - Granville

02.33.51.02.94

Musée fermé, ouverture le samedi 5 février 2022.
Du 5 février au 31 mai 2022 et du 1er octobre au 13 novembre 2022 :
- en dehors des vacances scolaires : ouvert vendredi, samedi et dimanche.
- pendant les vacances scolaires (toutes zones confondues) : ouvert du mardi au dimanche

Du 1er juin au 30 septembre 2022 : ouvert du mardi au dimanche.

Informations susceptibles d’être modifiées en fonction de la situation sanitaire.





musee.anacreon@ville-granville.fr

Facebook
Twitter

Logo MamRA Granville
ACCÈS VÉHICULES : Suivre les indications « Site historique de la Haute Ville ». Stationnement gratuit : Parking, place de l’Isthme.
ACCÈS PIÉTONS : Par l’escalier, place Maréchal Foch à proximité de la salle de spectacles l’Archipel. ACCÈS PMR.
ACCÈS BOUTIQUE : Papeterie, librairie, objets cadeaux, publications en vente (catalogue des expositions).

TARIFS

Public individuel

Plein tarif

5,5€
collections permanentes et expositions temporaires**

4€
collections permanentes

Public individuel

Tarif réduit

4€
Gratuit pour les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi et les porteurs du pass annuel

Groupes

4€ : visite libre

5,50€ : visite commentée

plus de 10 personnes

PASS MamRA

15€

accès gratuit et illimité au musée (collections, expositions et visites commentées) pendant un an

Les tarifs sont indiqués sous réserve de modification par délibération municipale. *En période d’exposition temporaire, seul le tarif « collections permanentes et expositions temporaires » s’applique.

Les groupes scolaires seront accueillis à partir de la rentrée de septembre, sous « réservation ».

Grille tarifaire 2022

COLLECTIONS DU MUSEE

Richard ANACREON, le donateur

Né en 1907 dans la Haute Ville, au 32, rue Saint-Jean, Richard Anacréon était un personnage étonnant qui marqua tous ceux qui eurent l’occasion de le fréquenter. Il n’a jamais laissé indifférent ni les amis artistes, ni les Granvillais. Très jeune, Anacréon recherche son indépendance ; il quitte Granville pour tenter sa chance à Paris à l’âge de 17 ans. Un tournant important a lieu en 1925 lorsqu’il rentre par hasard dans l’administration du Petit Parisien, théoriquement pour un remplacement de trois mois.
Il y restera de nombreuses années, côtoyant les écrivains et poètes de l’époque, qui y publiaient leurs écrits en feuilletons dans la presse.

En 1940, la vocation du Journal vient à changer avec l’occupation allemande. C’est alors que Valéry et Colette, devenus ses amis, lui conseillent de lancer sa propre entreprise. Il ouvre une librairie baptisée « l’Originale » en plein quartier Latin, au 22 rue de Seine et se spécialise dans la vente d’ouvrages en édition originale. Durant la guerre, mais aussi par la suite, « l’Originale » est un lieu de passage, où de nombreux artistes aiment à s’arrêter. Son renom est en outre facilité par le triple parrainage de Valéry, Colette et Farrère. Anacréon est l’ami de tous, et sa boutique est de plus en plus animée et fréquentée : Jouhandeau, Fargue, Utrillo, Derain, deviennent des visiteurs réguliers, auxquels s’ajouteront par la suite Cendrars et son éditeur Grasset. Le cercle s’agrandit avec Claudel, Carco, Reverdy, Genet, et Mac Orlan, pour ne citer qu’eux. Tous appréciaient le bagout et les mots d’esprit du libraire.

Une collection unique autour de Colette et de Cocteau

Dans les années 1980, Anacréon fait don à sa ville natale de sa collection composée d’environ 280 œuvres d’art et de 550 éditions truffées, constituant un ensemble sans équivalent. D’illustres artistes du début du XXème siècle figurent dans cette collection : Derain, Van Dongen, Vlaminck, Utrillo, Laurencin, Signac, Friesz, Cross, Luce.

Les livres sont des éditions rares et les grands noms sont nombreux : Apollinaire, Barbey d’Aurevilly, Cendrars, Cocteau, Claudel, Colette, Farrère, Duhamel, Genet, Jouhandeau, Loti, Mac Orlan, Montherlant, Suarès, Valéry. Mais plus rares encore sont les truffes que cachent les trois quarts d’entre eux : sous les reliures somptueuses, l’étrange libraire passa des dizaines d’années à obtenir envois et dédicaces, à glisser dessins, courriers, extraits de manuscrits relatifs au livre-réceptacle. Jusqu’à cette Fin de Chéri dans laquelle Colette écrivit de sa main les 32 pages d’un chapitre oublié par l’éditeur !

EXPOSITIONS EN 2022

Richard Anacréon, une collection.

Né en 1907 à Granville, où il décède en 1992, le libraire Richard Anacréon fait don à sa ville natale dans les années 80 de 280 œuvres d’art et de 550 livres en édition originale, présentés dans le musée qui porte son nom depuis 1985. Ils constituent un ensemble sans équivalent, reflet de l’art et de la littérature de la première moitié du vingtième siècle.

Musée d’art moderne Richard Anacréon

Portrait de Richard Anacréon, 1927 © Coll. MamRA

Parcours permanent.  A la croisée des beaux-arts et de la littérature.

Autour de deux thèmes représentatifs des collections : portraits et paysages, peintures et dessins dialoguent avec une sélection d’ouvrages, manuscrits et correspondances, renouvelée en février 2022.

Des dépôts d’œuvres d’artistes tels qu’André Lhôte, Louis Marcoussis, Raoul Dufy, Kees Van Dongen ou encore Maurice de Vlaminck, provenant du Musée national d’art moderne-Centre Pompidou, complètent la collection léguée par Richard Anacréon.

Colette L’intrépide

5 février – 13 novembre 2022

L’exposition-dossier Colette l’Intrépide est à découvrir dans les salles dédiées à cet auteur phare des collections du MamRA, au travers d’une présentation renouvelée d’ouvrages, manuscrits, correspondances et œuvres originales. Les voyages, les échanges littéraires, les liens avec sa fille Bel Gazou, la gourmandise légendaire de l’écrivaine… : autant de thèmes proposés dans cette nouvelle édition.

Musée d’art moderne Richard Anacréon

Prochainement ouverture … de 62 boutiques littéraires, illustrations d’Henri Guilac, textes de Pierre Mac Orlan, 1925, Paris : Simon Kra. D.R., Coll. MamRA.

Lalanne / Bestiaires

14 mai – 13 novembre 2022

Inspirée de la nature, et plus particulièrement du monde animal, l’œuvre – indissociable – de François-Xavier (1927-2008) et Claude Lalanne (1925-2019), relève à la fois de l’univers des beaux-arts, des arts décoratifs et de la sculpture. L’exposition Lalanne / Bestiaires montre un aspect méconnu de leur travail : la ligne, le graphisme et le dessin, étroitement associés aux travaux en trois dimensions. Les planches illustrées des Bestiaires : Bestiaire nécessaire, Bestiaire ordinaire et Bestiaire légendaire, complétées d’essais, de dessins préparatoires et de maquettes, entreront en dialogue avec un choix de sculptures et d’objets à la fois dans l’espace du musée et dans celui du musée Christian Dior et de ses jardins (sous réserve).

Musée d’art moderne Richard Anacréon

François-Xavier Lalanne, préface de Patrick Mauriès, Bestaire ordinaire, La sauterelle, Paris : Editions Serendip, 2003,

© Benoit Croisy, Coll MamRA, Paris, ADAGP 2022.