Permis de végétaliser

Des jardins pour tous

Granville cultive sa rue !

Le conseil municipal a voté la mise en place du permis de végétaliser le 5 novembre dernier.

Qu’est-ce que le permis de végétaliser ?

C’est un dispositif qui encourage le développement de la végétalisation et de la biodiversité en ville. Il permet aux habitants d’embellir leurs rues, de rafraîchir l’air, d’offrir un refuge à la petite faune et de créer des liens avec leurs voisins.

Quelles formes de végétalisation sont possibles ?

Les fosses de pleine terre au pied des immeubles ou des murs nécessitant la création d’une tranchée ou d’un carottage ponctuel.

Comment décrocher le permis de végétaliser ?

Après avoir pris connaissance du guide pratique, les personnes intéressées doivent remettre à la mairie le formulaire « demande d’autorisation de végétalisation » (consultable sur le site de la ville et récupérable à l’accueil de la mairie) complété. La ville de Granville étudie ensuite la faisabilité du projet (accessibilité, contexte urbain, accord ABF, présence de réseaux, etc.) avant d’accorder, ou non, le permis de végétaliser. Un accord entraîne la signature d’une convention entre le demandeur et la commune. La Ville de Granville réalise la découpe de trottoir, le carottage, l’évacuation des gravats, l’apport de terre végétale et fournit les graines et/ou les plants. Le jardinier ou la jardinière sème et/ou plante à la bonne période de l’année et entretient manuellement son espace dans le respect de l’environnement et de la biodiversité toute l’année.

Guide pratique du permis de végétaliser
Formulaire de demande d’autorisation de végétaliser

    Je souhaite végétaliser le pied de mur en façade de :

    Dans tous les cas je transmets à la ville une attestation écrite stipulant que je suis propriétaire ou
    que j’ai l’accord du propriétaire de la maison ou de la copropriété concerné par cette demande.

    Mode de végétalisation souhaité :

    Dans le cas d’une demande de fosse merci de préciser le linéaire envisagé en tenant compte de vos
    ouvertures (portes, fenêtres, garages).

    Les fosses comme les carottages ne pourront être implantés trop près d’un réseau et devront laisser
    libre les gouttières, les regards d’écoulement des eaux, les regards d’aération de caves, les boitiers
    EDF/GDF, les colonnes sèches pour les pompiers…

    Pour aller plus loin :

    Etude de la demande :

    La mairie étudiera votre demande et vous fera un retour par écrit.

    Dans le cas d’un retour positif, la mairie vous informera des délais d’exécution des travaux.

    Jardin partagé, au service du lien social

    Des jardins pour tous

    Depuis 2011, 23 parcelles de 25 m² chacune composent le Jardin Partagé, situé au cœur de Saint-Nicolas.

    Objectif ? Créer du lien social entre les habitants, favoriser l’échange, la créativité, la solidarité dans une perspective de développement durable et d’écocitoyenneté.

    Objectif atteint, grâce à l’accompagnement du centre social L’Agora pour l’animation collective du lieu.
    « Les jardiniers apprécient particulièrement ce lieu de mixité sociale où règne une ambiance conviviale » précisé Lydia CREPIN, animatrice du centre social.

    Jardins familiaux de la Roche Gautier, le bonheur est dans le jardin !

    En 2003, la Ville de Granville met à disposition des terrains au profit des jardins familiaux, créés dès 1870 par l’entreprise LEBON.

    Aujourd’hui, 14 parcelles sont aménagées et entretenues, au quotidien par 16 adhérents membres de l’association.

    Des jardins pour tous

    Un jardin collectif type Incroyables comestibles fraîchement inauguré

    Jardins Incroyables comestibles

    Le 19 mai 2017, à l’initiative de quelques habitantes de Saint-Nicolas a vu le jour sur le Plaine des Pins, un jardin collectif type Incroyables comestibles.

    Ce concept, importé d’Angleterre, consiste en la mise à disposition gratuite, dans de petits potagers installés en milieu urbain, de légumes cultivés par les volontaires participants à la démarche.

    Grâce à la participation d’une trentaine de personnes, cinq jardins en hauteur ont été installés afin d’accueillir les premières plantations : tomates, salades, courgettes… et autres, à la disposition de chacun !