Energie renouvelable

Depuis le 1er janvier 2021, l’électricité consommée dans les bâtiments communaux de petite et moyenne taille (puissance inférieure à 36 kVA) est 100% renouvelable au lieu de 0%.

Ainsi, près de 50% des achats d’électricité de la ville sont aujourd’hui couverts en énergie renouvelable (au lieu de plus de 25% jusqu’en décembre 2020).

L’électricité des bâtiments communaux de plus grande taille (puissance supérieure à 36 kVA), par ailleurs moins nombreux que les bâtiments de petite et moyenne taille, est 50% renouvelable depuis 2020. En effet, la Ville de Granville, qui achète son électricité à EDF via un groupement d’achat de plusieurs communes coordonné par le SDEM50, a conclu un marché pour cette tranche en 2020. Or, ces marchés se renouvelant tous les trois ans, elle doit attendre deux ans si elle souhaite souscrire à un contrat d’énergie 100% renouvelable pour les bâtiments de plus grande taille. En 2023, la commune aura également la possibilité de faire évoluer son contrat d’énergie pour l’éclairage public.

Tous les abonnés de l’électricité peuvent faire le choix d’une électricité d’origine renouvelable auprès de leur fournisseur d’énergie. Le plus souvent par le mécanisme des certificats d’origine garantie. On rappelle que le bilan des gaz à effet de serre de l’énergie nucléaire et celui des énergies renouvelables est assez comparable. Il est très inférieur à celui de toutes les énergies fossiles. L’intérêt des énergies renouvelables est global : diversification et décentralisation des sources de production, diminution des émissions de gaz à effet de serre, développement économique local et aménagement du territoire.

Pour la ville, cette évolution s’inscrit dans une logique plus générale qui vise prioritairement : la diminution des consommations (réduction des surfaces, maîtrise des températures de chauffage, isolation des bâtiments, réduction des heures d’éclairage public, covoiturage, usages plus sobres des élus et des agents…), l’efficacité des équipements (remplacement des vieilles chaudières, éclairage LED…) et la diminution des gaz à effet de serre.

Eclairage public

Par souci d’économie d’énergie, et en cohérence avec la récente mise en place d’un couvre-feu national à 18h pour tenter d’enrayer la propagation du COVID-19, la Ville de Granville a décidé d’avancer d’une nouvelle heure l’extinction de l’éclairage public de ses rues les moins fréquentées.

Ainsi, les rues dont l’extinction était programmée à 23h contre 0h30 (depuis le 2 novembre 2020) s’éteignent désormais à 22h.

En éteignant 1h30 plus tôt ses voies non fréquentées en période de confinement et de couvre-feu du 2 novembre 2020 au 20 janvier 2021, la collectivité a économisé 195 heures d’éclairage.

Consommation d’énergies

Cadastre solaire

Vous songez à installer des panneaux photovoltaïques sur votre toiture ? Consultez le cadastre solaire mis à disposition par le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) Sud-Manche Baie du Mont-Saint-Michel en partenariat avec le Syndicat Départemental d’Energies de la Manche (SDEM) et In Sun We Trust !

Celui-ci, accessible gratuitement depuis le site du PETR, vous permet d’obtenir une estimation du potentiel solaire de votre toiture.

La plateforme offre la possibilité d’accéder à des  informations de faisabilité technique et financière.